Et s’il fallait ralentir pour atteindre l’extase ?

Et s’il fallait ralentir pour atteindre l’extase ?

Lors d’un rapport sexuel, c’est le plaisir qui est au centre de toute attention. Pour cela, on préfère passer directement à la pénétration quand on ressent l’envie. Pourtant, il est aussi possible de ralentir les choses afin de faire durer le plaisir. C’est cette idée qui est souvent désignée sous le nom de Slow sex. Que faut-il donc savoir à propos de cette méthode ?

Slow sex : qu’est-ce que c’est ?

Le Slow sex est une méthode qui permet aux partenaires de faire durer le plaisir lors de leur rapport sexuel. Comme le désigne son nom, son principal objectif est de ralentir la sexualité.

Selon Diana Richardson, sexothérapeute américaine, le Slow sex est une méthode qui consiste à faire trainer les choses. Pour elle, c’est le moyen idéal pour permettre aux partenaires d’être présents durant toutes les étapes de la sexualité. Il leur offre donc la possibilité de ressentir de subtiles nuances tout au long de la relation au lieu de faire l’amour d’une façon rapide et concentrée sur l’orgasme.

Le tout n’est pas question de vitesse ou de ralentissement selon le psychanalyste et sexothérapeute Alain Héril. Pour lui, c’est aussi une solution qui offre aux couples la possibilité de mieux vivre ce moment que jamais. Elle leur permet d’être plus conscients de tout ce qui les traverse lors d’une relation sexuelle.

Pour ce scientifique, cette méthode demande à ignorer la précipitation et la pénétration au profit des préliminaires, des caresses ou encore des massages. Selon lui, il faut désormais éviter de mettre au centre la seule pulsion sexuelle, mais plutôt le désir de la sexualité.

slow sex

Que faire pour maîtriser le slow sex ?

Le slow sex est une alternative qui demande une grande patience ainsi qu’un minimum de savoir-faire. Ainsi, la première des choses à faire est de s’interroger soi-même avant de se lancer corps et âme.

Pour se faire, on doit être sûr de vouloir prendre par cette approche sexuelle pour faire l’amour. De même, il faut aussi s’assurer qu’elle convient parfaitement aux besoins du moment.

Pour le scientifique Alain Héril, le slow sex est juste une option pensée pour permettre aux couples en manque de désir d’optimiser leur plaisir lors de leurs ébats sexuels. Ce n’est pas la seule manière que l’on est obligé de suivre pour faire l’amour.

L’avantage de cette solution est de se permettre d’acquérir de nouvelles expériences tout en pimentant sa vie sexuelle. En aucun cas, il ne s’agit que d’un moyen mis au point pour réduire la sexualité des couples.

Par ailleurs, le slow sex offre également l’opportunité d’augmenter sa confiance en soi. En effet, cette méthode demande à faire appel à plus de conscience et de méditation lors des rapports sexuels. De ce fait, elle offre l’occasion de développer une tranquillité absolue dans sa sexualité.

De même, avec cette solution, on n’est plus en quête de performance ou d’autres enjeux durant les rapports. Le tout se résume au souci d’avoir une relation sexuelle qualitative et non quantitative.

Autrement dit, le slow sex est une approche sexuelle qui offre de nombreux avantages à un couple s’il sait comment s’y prendre. Cependant, ce n’est pas une solution à laquelle toute personne peut se tourner par simple volonté. Cela exige la pratique de certains exercices pour y arriver.

 

Le slow sex : quelques exercices pour bien la pratiquer

Comme on vient de le souligner plus haut, le slow sex nécessite certaines potentialités pour y arriver. À cet effet, l’idéal est de faire certains exercices afin de renforcer ses capacités.

 

Créer une connexion entre son corps et la terre

C’est un exercice qui demande assez de concentration pour y arriver. En effet, afin de réussir, il est nécessaire d’établir une connexion entre le sol et son corps.

Le principe de cet exercice est d’amener son attention dans ses pieds, ses jambes, son périnée et jusqu’au bas de son ventre tout en se connectant au sol au préalable. À cet effet, penser à l’image d’un arbre enraciné au sol peut paraître efficace en guise d’aide. Toutefois, il faut éviter de laisser vagabonder ses pensées, d’où l’importance de la concentration.

Le contact au sol étant établi, on peut à présent se tourner vers son partenaire. Pour toucher celui-ci, il faut commencer par ses pieds, son genou, son bassin puis ses épaules. Pour l’aider à entrer en conscience à son tour, vous pouvez lui faire un massage ferme et lent.

slow sex

 

Aller vers l’autre par cycle magique

Le cycle magique n’est rien d’autre qu’un ensemble d’étapes à suivre pour se rapprocher de son partenaire de la meilleure manière possible. Pour mettre en pratique cet exercice, il faut en général quatre semaines.

Autrement dit, il s’agit d’un regroupement de quatre étapes étalées sur quatre semaines à raison d’une étape par semaine. Ainsi, la première phase est uniquement consacrée à l’observation.

Pendant la deuxième semaine, il faut non seulement regarder, mais aussi prendre la peine d’extérioriser ce que l’on ressent. Au terme de la troisième étape, les deux partenaires doivent exprimer leurs désirs l’un à l’autre.

Dans la quatrième semaine, c’est-à-dire, la dernière étape, les deux tourtereaux peuvent se faire des propositions. L’un peut, par exemple, demander à son compagnon la permission de l’embrasser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *