Où se trouve le point G et comment le stimuler ?

Où se trouve le point G et comment le stimuler ?

Le point G, vous en avez souvent entendu parler. Pourtant, vous vous demandez s’il s’agit d’une vérité ou d’une simple lettre de l’alphabet français. Eh oui, c’est bel et bien une réalité qui existe. Cependant, s’il s’agit vraiment d’une voie ultime qui permet aux femmes de vite atteindre l’orgasme, il est donc nécessaire d’en savoir davantage à propos de cette zone sensible. Alors, où se trouve cette partie et comment le stimuler correctement pour augmenter l’excitation ?

Qu’est-ce que le point G ?

Identifié dans les années 1940, le point G est une partie particulière du vagin découvert par le gynécologue allemand Ernest Grafenberg. Situé à environ 3 cm de l’entrée, il serait une zone qui se présente un peu différente des autres.

Ainsi, on peut facilement le distinguer si l’on se fiait à sa muqueuse un peu plus râpeuse que les autres zones et à son aspect bombé. De même, il est facile de l’identifier si vous savez surtout comment vous y prendre.

En effet, pour retrouver le point G, la position idéale à adopter est de s’allonger sur le dos. Ensuite, il faut fouiller le vagin avec l’un de ses doigts recourbés et diriger vers le haut. Si cela veut paraître difficile à faire, l’on peut faire appel à son partenaire pour cette tâche.

Cependant, une préoccupation reste le plus souvent en suspens et qu’il faut éclairer. Cela concerne surtout le fait que le point G augmente le plaisir de la femme lorsqu’on le stimule. Est-ce alors une affirmation vérifiée ?

Le point G : est-ce une zone qui conduit à l’orgasme ?

C’est une question que beaucoup de personnes se posent, surtout quand il s’agit de plaisir sexuel. À cet effet, le médecin-sexologue, Catherine Solano a donné son point de vue sur cette interrogation.

Pour cette scientifique, le point G ne suffit pas, à lui seul, pour procurer du plaisir à une femme. Selon elle, seulement 10 % des femmes arrivent à atteindre l’orgasme lorsqu’on titille cette zone contre 90 % qui n’ont toujours pas réussi. Il leur offre tout simplement un effet agréable lors de la stimulation et rien de plus.

Pour amener une femme à l’orgasme, il ne sert donc à rien de s’acharner uniquement sur le point G. Il faut aussi se donner la peine de stimuler toutes les autres zones du vagin (entrée, sortie, etc.). Cependant, il est nécessaire de savoir comment stimuler cette partie, bien qu’elle ne conduit pas toujours à l’orgasme.

Le point G : comment le stimuler ?

Même s’il est facile de repérer le point G, la meilleure idée serait d’aller à sa recherche après les préliminaires. En un seul mot, il faut que la femme soit d’abord excitée avant de partir à sa quête.

La simple raison de cette théorie est que le point G se gonfle au fur et à mesure que le plaisir de la femme augmente. Alors, si vous souhaitez réussir cette stimulation, vous n’avez qu’à le faire après les caresses.

Une fois cette zone identifiée, il faut y exercer une sorte de massage en faisant des pressions douces et appuyées. De cette manière, le point G se gonfle davantage sous l’effet du plaisir.

Puisqu’il s’agit d’une zone située à l’arrière de l’urètre, son gonflement appuie ce canal qui conduit l’urine de la vessie vers l’extérieur. D’autant plus que cet organe provoque l’envie d’uriner à la femme, celle-ci aura la ferme conviction qu’elle ressent ce besoin, alors que ce n’est qu’un début d’orgasme.

D’ailleurs, cela empêche certaines femmes à ne jamais atteindre ce moment de plaisir ultime, car elles demandent à leur partenaire d’arrêter de peur d’uriner lors des rapports. C’est exactement pour cette raison qu’il est recommandé à une femme de libérer sa vessie avant toute relation sexuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *